Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Le coin des poètes > Le coin des poètes du CM2A : enchaînements.
Publié : 20 juin 2011

Le coin des poètes du CM2A : enchaînements.

 Louis

Sur la carte du monde

Sur la carte du monde il y a des continents ; dans les continents il y a des pays ; dans les pays il y a des régions ; dans les régions il y a des départements ; dans les départements il y a des villes ; dans les villes il y a des quartiers ; dans les quartiers il y a des rues ; dans les rues il y a des maisons ; dans les maisons il y a des pièces ; dans les pièces il y a des lits et dans les lits il y a des personnes.

Les personnes renversent les lits ; les lits renversent les pièces ; les pièces renversent les maisons ; les maisons renversent les rues ; les rues renversent les quartiers ; les quartiers renversent les villes ; les villes renversent les départements ; les départements renversent les régions ; les régions renversent les pays ; les pays renversent les continents et les continents renversent la carte du monde.

 Divine

Dans la foret il y a une clairière ; dans cette clairière il y a un arbre ; dans cet arbre il y a une branche ; sur cette branche il y a un nid ; dans ce nid il y a un pigeon ; sur ce pigeon il y a des plumes.

Les plumes renversent le pigeon ; le pigeon renverse le nid ; le nid renverse la branche ; la branche renverse l’arbre ; l’arbre renverse la clairière ; la clairière renverse la forêt .

 Raphaël

Dans un train il y a un wagon ; dans ce wagon il y a un compartiment ; dans ce compartiment il y a un fauteuil ; sur ce fauteuil il y a un homme ; dans cet homme il y a des organes ; parmi ces organes il y a un cœur.

Le cœur arrête les organes ; les organes arrêtent l’homme ; l’homme arrête le fauteuil ; le fauteuil arrête le compartiment ; le compartiment arrête le wagon ; le wagon arrête le train

 Marie

A Paris il y a un train ; dans ce train il y a des sièges ; sous un de ces sièges il y a une valise ; dans cette valise il y a un chat.

Le chat renverse la valise ; la valise renverse le siège ; le siège renverse le train ; le train renverse Paris.

 Janna

Sur la Terre.

Sur la Terre il y a la France ; sur la France il y a Paris ; dans paris il y a une maison ; dans cette maison il y a une salle ; dans cette salle il y a une table ; sur cette table il y a un vase ; dans ce vase il y des fleurs ; sur ces fleurs il y a une mouche.

La mouche renverse les fleurs ; les fleurs renversent le vase ; le vase renverse la table ; la table renverse la salle ; la salle renverse la maison ; la maison renverse Paris ; Paris renverse la France ; la France renverse la Terre.

 Etienne

Dans cette maison il y a un escalier ; dans cet escalier il y a une porte ; derrière cette porte il y a une chambre ; dans cette chambre il y a une bibliothèque ; dans cette bibliothèque il y a un livre ; dans ce livre il y a une histoire ; dans cette histoire il y a des phrases ; dans ces phrases il y a des mots ; dans ces mots il y a des lettres.

Les lettres renversèrent les mots ; les mots renversèrent les phrases ; les phrases renversèrent l’histoire ; l’histoire renversa le livre ; le livre renversa la bibliothèque ; la bibliothèque renversa la chambre ; la chambre renversa la porte ; la porte renversa l’escalier ; l’escalier renversa la maison.

 Antoine

Dans l’école il y a une cour ; dans cette cour il y a un hall ;
dans ce hall il y a des escaliers ; dans ces escaliers il y a un
couloir ; dans ce couloir il y a une porte ; derrière cette porte il
y a une classe ; dans cette classe il y a une table ; sous cette table
il y a une chaise ; sur cette chaise il y a un élève.

L’élève renversa la chaise ; la chaise renversa la table ; la table
renversa la classe ; la classe renversa la porte ; la porte renversa
le couloir ; le couloir renversa les escaliers ; les escaliers renversèrent le hall ; le hall renversa la cour ; la cour renversa l’école.

 Maxime

A l’endroit

Dans une ville il y a un chemin ;

Dans ce chemin il y a des égouts ;

Dans ces égouts il y a des ordures ;

Dans ces ordures il y a des rats.

Les rats inondèrent les ordures ;

Les ordures inondèrent les égouts ;

Les égouts inondèrent les chemins ;

Les chemins inondèrent la ville.

 Mathilda

Dans l’école.

Dans l’école il y a une cour ; dans cette cour il y a une classe ; dans cette classe il y a un bureau ;
dans ce bureau il y a des affaires ; dans ces affaires il y a une pochette ; dans cette pochette il y a des papiers.

Les papiers mangent la pochette ; la pochette mange les affaires ; les affaires mangent le bureau ; le bureau mange la classe ; la classe mange la cour ; la cour mange l’école.